L'andragogie

L'Equitation Pédagogique

pédagogie

L'Andragogie

L'andragogie est un terme qui désigne la formation pour adultes, en comparaison de la pédagogie, employée pour les enfants.

L'adulte n'est pas un enfant

L'adulte, dans son apprentissage, ne fonctionne pas du tout comme un enfant :

18 - 25/30 ansLe jeune adultePériode de grande expérimentation
Exerce sa liberté en remettant en cause les systèmes établis
Le jeune adulte est un élève passionné qui se cabre facilement et qui recherche le partenariat ou l'amitié avec le formateur plus que sa tutelle.
25/30 - 45 ansL'adulte autonomeBeaucoup de responsabilité professionnelles et familiales
Conscient de ses capacités, gère avec attention les risques
Refuse toute autorité non justifiée et accepte le formateur seulement pour ses capacités pédagogiques et techniques
45 - 60 ansL'adulte installéConservateur et remise en question, bilan sur soi-même
Il perçoit le formateur comme une aide au défi.
60- 75/80 ansL'adulte matureProfite de la vie, tolérance, recul
Il n'accepte l'autorité du formateur que pour des raisons de sécurité.
75/80 ans et +L'adulte dépendantIsolement et exclusion économique
Rarement débutant dans le domaine demandé
Il attend du formateur un accompagnment personnalisé ou un échange d'expériences.

Le formateur n'est pas un enseignant

Il ne transmet pas un savoir académique, mais propose des mises en situations. Il est un guide, un médiateur, un facilitateur, utilisable par le groupe. Il organise et rend facilement accessible le plus de ressources d'apprentissage possibles.

Principes de formation pour adultes

UtilitéLa motivation de l'adulte n'existe que s'il y a un intérêt réel. Il faut donc lui faire comprendre en quoi la formation peut satisfaire ses besoins ou développer ses compétences. C'est une motivation intrinsèque. Enoncer systématiquement les objectifs techniques et pédagogiquesA quoi ça sert ?
AnalogieConnaitre l'expérience du formé pour en tenir compte dans la nouvelle formation. Faire ou laisser l'apprenant faire des parallèles, valoriser son expérience. Etre efficace en utilisant des références à d'autres pratiques, ou des comparaisons. MimerCela ressemble à quoi que je connais déjà ?
IndividualisationL'adulte a besoin d'échanges et d'interactivités, d'être intégré au groupe d'apprentissage, il souhaite également obtenir une autonomie rapide. Expliquer la même chose de façon différente à chacun, en développant le travail individuelC'est comme ça que je comprends le mieux
SegmentationPlus que de la théorie, l'adulte cherche à acquerir des compétences utiles dans la vie réelle. Il apprend par étape. Construire des phases bien structurées, avancer petit à petit en contrôlant les acquis de chaque étapeJe suis prêt à passer à l'étape suivante
Adaptation Laisser à l'adulte une marge de manoeuvre par rapport aux explications données
Le laisser utiliser les moyens qu'il jugera bons
Ce que tu dis, je me le traduis comme cela
Respect des limitesNe pas mettre l'adulte en situation d'échec, respecter ses équilibres (physique, affectif, psychologique), connaitre ses limites et ses capacités. Ne pas forcer l'adulte à aller au delà de son rythmeJe fais ce que je peux
ValorisationL'adulte a besoin de stimulations positives, la plus importante étant celle validée par lui-même. N'enseigner que des attitudes utiles et efficaces. Montrer que les efforts fournis servent.Je vérifie que ce que tu m'apprends me sert et est efficace.

De l'adulte au cavalier

Offrir des choix, garantir la sécurité, favoriser l'auto-formation, démontrer l'efficacité, exclure l'agressivité...il faut adopter des attitudes qui paraissent correspondre aux exigences des adultes pour former des cavaliers autonomes.

  1. Offrir des choix : de l'activité, de la progression (rythme personnel), du cheval ou du poney (envie et sécurité), de la sellerie (confort)...
  2. Garantir la sécurité : La peur est forte chez l'adulte (chute, accident au box ou à pied, conséquences) car elle repose sur des critères objectifs et une conscience précise. la peur fait perdre confiance, mobilise l'énergie vers des réflexes de défense et de protection au lieu de la diriger vers la réussite. Une meilleure cavalerie garantit moins de risques sans les exclure totalement. Respecter les capacités de l'élève.
  3. Favoriser l'autoformation : L'adulte aime maitriser ce qui le concerne. Il a besoin de s'évaluer, se donner des objectifs et vérifier s'ils sont atteints. Le formateur indique et propose des situations, l'adulte cherche et trouve (équilibre à cheval par exemple). Mais l'adulte va également se documenter par lui-même et revenir avec un tas de questions dépassant parfois les connaissances du formateur.
  4. Démontrer l'efficacité : l'adulte n'est plus à l'age du "Tais-toi, tu verras bien !" La consigne doit être expliquée et comprise pour être acceptée. Soit le cavalier fait confiance à son formateur, soit il vérifie en l'utilisant, soit il s'aperçoit qu'il que s'il ne l'uitlise pas, il ne peut pas y arriver. Le cavalier doit d'une façon ou d'une autre valider l'efficacité de ce qu'on lui demande.
  5. Exclure l'agressivité : l'agressivité
Principes de Knowles (spécialiste de la théorie de l'éducation, notamment de l'andragogie.)
  • L'adulte doit être impliqué dans la planification et l'évaluation de son apprentissage. Lui donner le sentiment d'avoir un rôle actif en lui demandant des feed-back sur la formation. Il doit également comprendre ce qu'on attend de lui, il faut donc expliquer la formation, exposer le planning et préciser les exigences.
  • L'adulte apprend grace à l'expérimentation : essais, erreurs, tâches à exécuter, tatonnements, constituent la base de leur apprentissage. Cette expérience globale est plus pertinente et efficace qu'un cours magistral. Les adultes doivent se faire de l'expérience en utilisant leur expériences précédentes, utiliser leur propre approche. Le formateur est un guide et ne juge pas la démarche.
  • Les adultes n'ont d'intérêt pour apprendre des choses que si elles ont un impact immédiat dans leur vie, professionnelle ou personnelle. La variété de présentation, des activités ou des documents mis à disposition, satisfera ce besoin d'association.
  • La résolution de problèmes concrets, en autonomie, de façon répétée et variée, stocke l'expérience dans la mémoire à long terme.

adulte
©Blog Laformation (voir lire aussi)

Toute utilisation de textes des sites attelagepeda et equipeda, sans autorisation écrite précisant les droits de reproduction, est formellement interdite, sous peine de poursuites.

Lire aussi :
La motivation
L'andragogie - Hugues Lenoir
La formation

Bibliographie :