L'Equitation Pédagogique

cheval
©Laurence Grard Guenard

     Assouplissement du cavalier     pédagogie



L'échauffement permet d'obtenir un état optimal de préparation psychophysique et motrice et joue un rôle important dans la prévention des lésions. L'échauffement spécifique se fait en fonction de la discipline, les exercices sont exécutés dans le but d'échauffer les muscles directement appelés à fournir un effort dans la discipline concernée.
La mobilité est représentée par des mouvements de grande amplitude faisant jouer une ou plusieurs articulations, on les appelle également les assouplissements. Ils peuvent faire partie de la fin de l'échauffement ou du retour au calme. La mobilité spécifique se rapporte à une articulation en particulier. Par exemple, l'équitation de sauts d'obstacles exige une mobilité très développée de la cheville.
La mobilité permet de perfectionner l'exécution des mouvements, de fluidifier un ensemble de mouvement, d'augmenter la tolerance de charge des muscles, d'éviter les déséquilibres musculaires. 



assouplissement

Etirement actif permet de dépasser les limites de la mobilité articulaire normale par des mouvements d'élan et de ressort
dynamiques-actifs : extension par mouvements répétés de ressort
statiques-actifs : contraction isométrique des muscles antagonistes (tenir la position finale)
D-A :
3 et 4 : mise en place de l'assiette par élévation des cuisses simultanément ou alternativement, les fesses en avant dans la selle (mobilité générale)
1 et 2 : assouplissement du rein par flexion/extension du rein et rotation du rein
5 : assouplissement et redressement du dos par rotation du buste
6 : assouplissement des épaules et des poignets par rotation
8 : mise en place de la jambe par étirement successif : coups de talons vers le bas et l'arrière
10 : assouplissement de la jambe pour la descendre par balancements
11 : assouplissement de la cheville par des rotations
13 : assouplissement des épaules et redressement du dos par rotations verticales des bras
14 : assouplissement des coudes : coups de points dans tous les sens
S-A :
12 : assouplissement de la nuque par maintien du regard vers le ciel
Etirement passif la force externe d'un partenaire joue un rôle important dans l'exercice
dynamiques-passifs : augmentation et diminution rythmique de l'amplitude d'un mouvement
statiques-passifs : maintien d'un allongement musculaire pendant plusieurs secondes
D-P :
- maintien passif du trot assis en variant l'amplitude, le cheval servant de partenaire
- maintien passif du trot assis, le cheval passant un dispositif de barres au sol
- maintien passif de la position assise pendant le franchissement de cavalettis
S-P :
7 : mise en place de la cuisse sur le plat et vers l'arrière par étirement manuel
9 : assouplissement et liant des genoux par flexions manuelles des jambes alternatives ou simultanées

Les assouplissements doivent
- s'effectuer de façon quotidienne
- s'effectuer après un bon échauffement
- ne pas succéder à des exercices d'endurance avec gros effort, ni de fatigue musculaire
- être entrecoupés d'exercices de relaxation
- permettre d'atteindre la limite maximale plusieurs fois et l'améliorer petit à petit
- être exécutés dans plusieurs dimensions et non pas qu'une seule

Les assouplissements chez l'enfant :
La mobilité est la seule forme de sollicitation motrice qui atteint son sommet dès l'enfance (10 ans environ) et s'amenuise avec l'âge si elle n'est pas spécifiquement entrainée. Il faut donc l'entretenir par des exercices géneraux (colonne vertébrale, articulations des hanches et des épaules) et par des exercices adaptés à la discipline. Il faut éviter les exercices effectués avec un partenaire avec lequel les étirements pourraient être un peu trop brutaux (optimistes). Les exercices ne doivent viser que le maintien de la mobilité, et non le développement, car alors, il y aurait un risque de lésions des autres qualités motrices et de défauts d'attitude. Dans ce cas, une très grande mobilité est observée avec une faiblesse du maintien et il faut entreprendre un renforcement musculaire.

Lire aussi :
Qualités physiques du cavalier

Bibliographie :