L'Equitation Pédagogique

pédagogie

Prevenir les Abus de Confiance dans le sport

À qui s'adresse ce briefing ?

Ce document s'adresse à nous tous, impliqués dans le sport - entraîneurs, officiels, bénévoles et parents - pour aider à promouvoir des relations responsables au sein du sport et empêcher la manipulation et l'exploitation des jeunes.
Les personnes qui occupent des postes d’autorité dans le sport ont une contribution positive à apporter au bien-être d’un jeune à condition que des relations appropriées et positives soient maintenues.

Qu'est-ce qu'une position de confiance ?

Une position de confiance implique une personne en position d'autorité sur une autre personne.
Il est nécessaire de protéger les jeunes de 16 et 17 ans qui, bien qu'ils aient atteint l'âge du consentement à l'activité sexuelle, sont considérés comme vulnérables aux abus et à l'exploitation sexuels, dans des circonstances définies.
Cela comprend l'activité sexuelle et les relations avec des adultes qui occupent une position de confiance, de responsabilité ou d'autorité par rapport à eux et, par conséquent, ont un pouvoir et une influence considérables dans leur vie.
Ce briefing porte sur les relations entre les adultes en position d'autorité et les jeunes de 16 ou 17 ans dans un contexte sportif.
Ces jeunes peuvent dépendre de leur entraîneur, mentor ou d'autres adultes pour leur développement sportif, leur réussite ou leur position dans un club, ou une équipe nationale. Les relations devraient être favorables, positives et viser à améliorer les compétences et les progrès du jeune. Uniquement.

La relation entraîneur-entrainé doit se concentrer sur le sport et (comme dans le circuit scolaire, avec les enseignants et leurs élèves) les relations amoureuses ou sexuelles entre l’adulte et le jeune peuvent être illégales et doivent être clairement définies comme une violation du code de conduite de l’organisation.

Comment les positions de confiance peuvent-elles être abusées dans le sport ?

Certaines personnes utilisent leur autorité et leur influence sur les jeunes pour établir une relation sexuelle avec eux. Une telle relation peut très bien ne pas constituer une violation du droit pénal, et l’adolescent concerné ne la considère pas toujours comme abusive ou exploitante.
Cependant, l’existence d’un différentiel de pouvoir important entre un adulte ayant autorité, contrôle ou influence sur un aspect important de la vie du jeune soulève toujours la possibilité que la relation soit inégale et constitue un abus de la position de confiance de l’adulte.

En raison de la vulnérabilité des jeunes et des circonstances particulières du sport, des codes d'éthique et de conduite auxquels les individus sont liés doivent être mis en place : ils définissent les comportements acceptables et inacceptables et incluent clairement tout abus de position de confiance. Les violations de ces codes doivent être résolues de manière rigoureuse par le biais de plaintes et de procédures disciplinaires.

La nature du problème dans le sport

Les responsables du sport peuvent avoir une influence considérable sur les jeunes en fonction de la nature de l'activité. Dans les situations où les jeunes s'entraînent dans le cadre de sports de compétition, il n'est pas rare que les jeunes s'entraînent trois, quatre fois ou plus par semaine.
Une étude a montré que les abus graves se produisaient dans le sport, en particulier des abus sexuels, étaient commis dans la majorité des cas par des entraîneurs masculins. Il ressortait clairement de cette étude que dans les cas d'agression sexuelle grave, il y avait eu un processus important autour des espaces d’hygiène (douches, vestiaires) menant à l'abus.
Dans tous les cas étudiés, le coach concerné avait abusé de la position de confiance qui lui était dévolue par son rôle. En 2011, 29% des jeunes athlètes répondants à une enquête, ont révélé être victimes de harcèlement sexuel.
Des cas d'abus très médiatisés, ont montré combien il était difficile pour de nombreux jeunes de voir leurs préoccupations et allégations écoutées, crues et traitées, et comment les individus ont pu utiliser leur position, leur profil et leur réputation pour nuire aux enfants.
Il y a eu de nombreux cas documentés au Royaume-Uni où des entraîneurs sportifs et d'autres personnes occupant des postes de confiance ont abusé de leur position et de leur influence auprès de jeunes pour initier une activité sexuelle dans des circonstances qui étaient soit clairement non consensuelles, soit dans lesquelles le jeune n'était pas en position de donner son consentement librement, compte tenu du déséquilibre de pouvoir / d'influence entre eux et l'adulte concerné. Un nombre important de personnes occupant des postes de responsabilité vis-à-vis des enfants dans le sport ont été condamnés pour abus sexuels sur des enfants. Les poursuites pour abus concernent des personnes appartenant à un large éventail de sports.

Violence sexuelle équitation
© Laurence Grard Guenard

Quelqu’un vous sollicite pour une divulgation d’abus

Répondez-vous à ces besoins dans vos pratiques de travail avec les enfants ?

Toute utilisation de textes des sites attelagepeda et equipeda, sans autorisation écrite précisant les droits de reproduction, est formellement interdite, sous peine de poursuites.

Lire aussi :

Prévention des violences sexuelles
Préserver l'intégrité physique et morale des jeunes sportifs
Citoyenneté dans le sport et l'animation